LA SERVITUDE VOLONTAIRE DES CHEFS D’ÉTAT AFRICAINS

Partagez l'article :

Aujourd’hui en l’an 2017, la France imprime toujours pour l’Afrique les billets de banque de sa monnaie coloniale surnommé le Franc CFA 55 ans après les « sois-disant » indépendances. Comment se fait-il qu’après toutes ses années aucun États Africains n’ai pu se doter des moyens nécessaires pour imprimer ses propres billets sur son sol ?

Pourquoi nos chefs d’états africains – qui en réalité ne sont que des administrateurs coloniaux suivant les prérogatives et autres directives de la France – n’écoutent pas les aspirations de leur population qui souhaite sortir de cette servitude économique ?

LE BON ÉLÈVE ET SON MAITRE

Résultat de recherche d'images pour "alassane ouattara macron"

De nombreuses mobilisations contre le CFA ont lieux dans le monde entier et plus particulièrement dans plusieurs pays du continent africain mais malgré cela, force est de constaté que les autorités font semblant de ne pas écouter, certains vont plus loin comme le président ivoirien Alassane Ouattara qui lors de sa dernière visite en France à l’Élysée à déclaré, je cite :

« Le CFA est une bonne monnaie pour l’Afrique, nous envisageons même d’élargir la zone CFA au pays voisin qui ne l’ont pas tel que le Ghana ect.. »

Résultat de recherche d'images pour "OUATTARA MACRON"

De tel propos nous ont poussé à une réflexion de fond. Nos dirigeants vivent-ils sur une autre planète ?

Nous en sommes donc arrivé à la conclusion que nos dirigeants sont dans ce que l’on surnomme un état de Servitude Volontaire.

Qu’est-ce que la servitude volontaire ? La servitude volontaire c’est le stade ultime de la servitude, quand l’esclave refuse la liberté que lui offre son maitre. Aujourd’hui lorsque nous écoutons les autorités française, elles nous disent :

« Nous suivront ce que les africains auront décidés »

Alors, ce que nous ne parvenons pas à comprendre c’est pourquoi nos dirigeants ne prennent pas leurs responsabilités pour mettre en place une « vraie » monnaie africaine ?

Vous vous rendez compte, la zone Francs africaine existe toujours alors que le Francs français n’existe plus. La France elle même n’est pas dans la zone francs mais dans la zone euros.

Il n’est pas normal qu’en 2017 l’Afrique ne sache toujours pas fabriquer ses billets de banque et que les seules usines qui fabriquent les billets CFA soient en France.

A QUI PROFITE LE FCFA

Résultat de recherche d'images pour "multinationale cfa"

Aux multinationales occidentales qui peuvent rapatrier leurs bénéfices en zone euros, à l’Élite Africaine qui peut envoyer dans la zone euros des capitaux de façon légale ( raison pour laquelle nos dirigeants aiment tant le CFA ).

LA NOUVELLE GÉNÉRATION STOPPERA LE CFA

Nous pensons sincèrement que le problème du CFA est un problème générationnel, nous avons des chefs d’états (Ouattara par exemple) qui ont quasiment l’age du CFA, ces chefs d’états qui ne comprennent pas les aspirations de la jeunesse africaine qui en a plus que jamais assez que sa dignité soit bradé pour les intérêts personnels de sa classe dirigeante.

Le CFA disparaitra, ainsi que tous ses politicards de l’ancienne génération épris de toute once de dignité et de fierté de soi. Nous en faisons le serment.